Les actualités

Une deuxième chance

Nguyen Thi Minh Tam travaille actuellement comme technicienne de laboratoire à l’Hôpital général de Montréal qui fait maintenant partie du CUSM (Centre Universitaire de Santé McGill). En 1975, durant la guerre du Vietnam, les communistes du Nord s’emparent du Vietnam-Sud, un état démocratique. J’ai 12 ans à cette époque et j’habite avec ma famille à Da Nang, dans le sud du Vietnam-Nord. À cause de l’invasion, ma famille fuit vers Saigon, la capitale du Vietnam-Sud.
» Lire la suite

Le précieux carnet

C'était en 1926. J'avais quatre ans à peine lorsqu'un jour, deux Missionnaires de l'Immaculée-Conception sonnent à notre porte. Elles font la promotion de leur revue Le Précurseur. Maman les invite à entrer et à passer au salon, le temps d'un bref échange. Puis, elle met dans ma petite main un peu d'argent et m'invite à le porter à l'une des religieuses. Je m'exécute avec grand plaisir car j'ai appris à poser ce geste à l'égard d'un vieux mendiant qui se présente régulièrement. La religieuse reçoit mon offrande et, en retour, me remet un joli carnet de cartes postales illustrant l'orphelinat de Canton, Chine. Je découvre avec surprise que des religieuses prennent soin de petits enfants dont plusieurs sont de mon âge. Intérieurement, je me dis : Quand je serai grande, moi aussi j'irai aider ces enfants qui n'ont pas de maman ... Ce rêve d'enfant m'accompagnera toujours.
» Lire la suite