Méditation et prières

CHEMIN DE CROIX

      

Seigneur Jésus, donne-nous le courage de dénoncer les
décisions injustes prises par des autorités civiles et la
sagesse d’appeler à la solidarité malgré les oppositions et les préjugés.

Pilate condamne injustement Jésus à mort et s’en lave les mains. Chaque année, des millions de personnes sont injustement condamnées à fuir leur foyer parce qu’elles craignent pour leur vie et leur sécurité.

Nous sommes toutes et tous témoins par les médias de ces condamnations et de leurs souffrances. Ne nous lavons pas les mains du sort qui est réservé aux migrantes et aux migrants forcés. Soyons plutôt la voix qui rallie les coeurs sur le chemin de la solidarité, de la justice et de
la miséricorde.

Seigneur Jésus, éclaire le chemin des migrantes et
migrants qui ont dû fuir leur foyer et laisser derrière
eux des êtres chers. Donne-leur le courage de poursuivre le chemin et ouvre le coeur de celles et ceux qui les accueilleront dans leur communauté.

C’est par amour pour l’humanité que Jésus entame sa marche qui va le mener au mont Calvaire. Jésus sait que la croix qu’il porte pour racheter l’humanité va être lourde à porter.

Il en va de même pour le lourd fardeau que portent celles et ceux forcés de fuir leur foyer, leur communauté et leur pays. C’est avec crainte et espoir qu’ils cheminent vers l’inconnu, dépendants de la bonne volonté des étrangers qui peuplent leur future terre d’accueil.

Seigneur Jésus, ouvre notre coeur pour que nous accueillions les migrantes et migrants forcés comme nos soeurs et nos frères. Soutiens nos efforts pour aider celles et ceux qui peinent à trouver une terre d’accueil.

Sous le poids de la croix, Jésus fléchit et tombe. Où est Jésus dans les camps de réfugiés ? Où est Jésus lorsque des embarcations remplies d’enfants, de femmes et d’hommes s’abîment dans la Méditerranée ? Où est Jésus lorsqu’un peuple est persécuté ?

Il est là, parmi eux, pour porter leurs souffrances et soulager le poids de leur fardeau. Il est réfugié parmi les réfugiés, naufragé parmi les naufragés, persécuté parmi les persécutés. L’Amour de Jésus se manifeste à travers les femmes et les hommes qui aident leur prochain dans le besoin.

Seigneur Jésus, veille sur les migrantes et migrants forcés qui font tout leur possible pour subvenir aux besoins de leurs enfants. Inspire les personnes qui s’engagent dans des actions qui visent à réunifier les membres des familles déplacées et réfugiées.

Sur le chemin qui le mène à la mort, Jésus rencontre sa mère. Malgré la souffrance qui envahit le coeur de Marie alors qu’elle est témoin de l’humiliation et de la souffrance de son fils, Jésus et elle demeurent unis. Marie n’abandonnera pas son fils, et elle sait que Dieu le Père veille sur lui. Les conflits, les guerres et les persécutions forcent les parents à faire des choix déchirants pour protéger leurs enfants. C’est l’espérance d’une vie meilleure qui guide les choix courageux de ces parents.

Seigneur Jésus, rends-nous attentifs à la détresse des
migrantes et migrants forcés. Nous savons que lorsque nous les aidons, c’est avec Toi que nous portons leur croix. Bénis et fortifie les personnes qui les réconfortent dans ces moments difficiles.

Forcé par les soldats, Simon, un parfait inconnu pour Jésus, l’aide à porter sa croix. C’est ainsi que sur la route qui mène à la mort, Jésus fait une rencontre pleine d’espérance qui nous rappelle que nous ne sommes jamais seuls. Chaque jour, 44 400 enfants, femmes et hommes sont obligés de fuir leur foyer. Comme Simon, nous sommes appelés à alléger les souffrances de ces inconnus et à les aider à porter leur croix.

Seigneur Jésus, ouvre nos yeux et notre coeur aux souffrances des personnes que tu mets sur notre chemin. Donne-nous l’audace de poser des gestes de solidarité, même si ces gestes requièrent de relever des défis.

Face à la souffrance de Jésus, Véronique ne peut rester insensible. Elle choisit la voie de la compassion et brave les soldats pour aller essuyer le visage de Jésus. Sachons voir le visage de Jésus chez les personnes qui souffrent et qui font appel à notre compassion.

Seigneur Jésus, donne aux migrantes et migrants forcés le courage de se relever lorsqu’épuisés, ils tombent sur le chemin. Éclaire les dirigeants politiques pour qu’ils
prennent des décisions compatissantes qui pourront amener la paix dans le monde.

Écrasé sous le poids de la croix, Jésus tombe une seconde fois. Il trouve la force de se relever et de poursuivre sa marche. Sur le chemin qui les mène vers une terre d’accueil, les migrantes et migrants forcés vivent la faim, la peur, l’extorsion et la solitude. Ils se heurtent aux murs
que des dirigeants politiques dressent en leur fermant les frontières de leur pays. Leur résilience est souvent mise à rude épreuve. Combien de fois voient-ils leurs
espoirs balayés ! Combien de fois tombent-ils ! Combien de fois se relèvent-ils !
suite du Chemin de Croix