Méditation et prières

LA PAIX SOIT AVEC VOUS  

La paix soit avec vous! avait-Il dit.

C'était un matin de printemps.

Ça ne pouvait être qu'un matin de printemps.

Il y a de cela plus de 2,000 ans.

La paix soit avec vous!

Allez dire ça à tous ces milliers de gens qui n'ont pour musique, que les cris de haine, le continuel sifflement des balles et le tonnerre des canons. Allez dire ça aux enfants de Bolivie qui dorment sur les trottoirs, le parvis des églises ou dans les tombeaux vides et qui n'ont pour seule famille que cette "gang" de rue; dernier échelon où s'accrocher pour ne pas définitivement sombrer dans le désespoir.

La paix soit avec vous!

Allez dire ça aux malades, aux handicapés, aux vieillards abandonnés et qui n'ont plus pour horizons que les murs écrasants d'une chambre honteusement blanche où ils crient rageusement que viennent la délivrance de la mort.

Allez dire ça aux sans-travail, aux sans-abris, aux sans-pays; à toutes ces personnes fauchées de leurs racines, de leur dignité, privées du goût de la danse et des chants.  Allez leur dire si vous en avez le cran et votre paix reviendra sur vous car ils sont devenus imperméables à cette paix aux couleurs d'illusion qu'on leur a trop souvent, faussement offerte. Vous trouverez la porte fermée, cadenassée, barricadée. Ça fait mal, trop mal d'être rejeté encore, encore et encore.

Osez leur dire quand même si vous, vous y croyez.

Allez leur dire que tout est encore possible, que tout peut recommencer. Patiemment, un pas à la fois, un mot à la fois, car même goutte à goutte, un verre finit bien par se remplir.  Ne démissionnez jamais. À chaque âge de notre histoire, il y a eu, quelque part, des hommes, des femmes qui ont cru, qui ont eu le courage d'aimer, de devenir  artisans de paix. Ne brisez pas la chaîne de cette vivante lignée de troubadours de l'impossible.

 Relevez la tête. Retroussez vos manches. Portez votre coeur à bout de bras mais veuillez, s'il-vous-plaît, offrir votre souhait avec amour, avec lumière, doucement, avec respect sans rien briser, comme un souffle, un baume sur leur blessure.  Alors, avec assurance, dans la clarté d'une nouvelle création,  un chant surgira des corps brisés, une main se glissera timidement dans la vôtre, un regard encore voilé de doute croisera le vôtre. Et s'élèvera, venant du plus profond de l'humanité divinisée, la plus douce, la plus enivrante symphonie de la joie, de la paix retrouvée.

Oui, il y a place pour l’espérance.

LA PAIX EST AVEC NOUS!